Après avoir passé un agréable moment à Lyons la forêt, nous nous dirigeons en direction du château de Vascoeuil que nous avons trouvé agréable au premier abord sur un prospectus de l’office de tourisme. Au fil de la journée, le soleil se voile petit à petit, c’est donc sous un ciel franchement nuageux que nous arrivons dans cette demeure.

Il y a beaucoup moins de monde que dans le plus beau village de France où nous étions ce matin, mais l’endroit est bien reposant, et surtout il ressemble à une typique demeure normande avec son pigeonnier qui nous accueille dès l’entrée.

C’est aujourd’hui un centre d’art et d’histoire qui présente chaque année des expositions d’artistes modernes. Le parc n’est pas dénué, puisque en plus d’être très bien entretenu comme un jardin à la française, il est riche d’une grande collection permanente de plus de 60 sculptures d’artistes du XXe siècle. D’ailleurs, en haut de la tour médiévale du XIIe siècle, le cabinet de travail de l’historien Jules Michelet qui a vécu à cet endroit a été reconstitué. Sa famille a été propriétaire des lieux pendant cinq générations. Il était donc bien normal qu’un musée lui soit consacré.

Dans le pigeonnier, nous découvrons effectivement quelques œuvres d’un peintre dont j’ai oublié le nom, puis nous entrons enfin dans ce château que j’appellerai plutôt une grande demeure bourgeoise. À l’intérieur, le bois et la pierre se mélange pour donner un caractère très chaleureux dans lequel il doit être bien de s’y relaxer l’hiver au coin du feu avec un bon chocolat chaud lorsque la pluie et le vent grincent à l’extérieur.

Dans le parc, nous découvrons une jolie petite rivière à l’eau translucide. Elle est un peu fraîche, mais elle donne vraiment envie de s’y introduire, je suis certain que les propriétaires des lieux ne se gênent pas lorsque la chaleur est au rendez-vous.

Pour terminer cet agréable moment, nous nous dirigeons vers le salon de thé ou nous buvons une boisson chaude avant de reprendre la route en direction de Paris.

Author

Write A Comment